Arthrite, la pandémie

L’arthrite est généralement une inflammation de l’articulation. C’est un terme collectif utilisé pour décrire plus d’une centaine de maladies différentes, toutes reliées au désordre squelettique.

L’arthrite est connue pour affecter les articulations, les os, les tendons et les muscles voisins.

Les gens souffrent d’arthrite depuis l’aube de temps, mais cette condition est devenue beaucoup plus fréquente dans notre passé récent.

L’arthrite ainsi que de nombreuses autres maladies articulaires est désormais si répandue, qu’elles pourraient être étiquetées comme des maladies du siècle, et notre monde moderne a accéléré notre mauvais état de santé.

Des dizaines de millions de personnes sont atteintes de l’un des types d’arthrite ou d’arthrose (maladie articulaire dégénérative), tandis que des millions d’autres souffrent en silence. Le nombre de cas d’arthrite diagnostiqué a presque doublé au cours des 20 dernières années, et cette progression ne semble pas vouloir ralentir.

On estime qu’une personne sur trois d’entre nous éprouve des symptômes de l’arthrite dans une certaine mesure, à un certain moment dans nos vies. D’autres sont littéralement frappées par l’arthrose. Certains experts s’attendent même à une généralisation encore plus importante de cette maladie pour la génération à venir.

L’arthrite a dans le passé été étiquetée à tort comme une conséquence du vieillissement, et s’il est vrai que cette maladie est beaucoup plus fréquente parmi la population âgée, nous savons maintenant que l’arthrite n’est pas seulement liée à l’âge. Hommes, femmes, enfants, même les animaux sont sensibles à cette maladie affaiblissante, il n’y a pas d’exceptions et les raisons pourraient juste se trouver sous notre nez.

C’est une conviction croissante, parmi tant d’autres, que l’arthrite, et tout particulièrement la polyarthrite rhumatoïde, est un symptôme d’intolérance de l’organisme à certaines toxines et certains polluants environnementaux. Tout cela doit vous sembler compliqué et inévitable ?

Pourtant, la polyarthrite est reconnue pour être une maladie auto-immune, c’est-à-dire qu’elle est due à une hyperactivité de notre système immunitaire. Notre propre système fabrique des cellules qui nous attaquent plutôt que de nous défendre. Ces dysfonctionnements proviennent d’un ensemble de facteurs, dont les facteurs environnementaux et génétiques.

Elle peut sans doute être évitée ou retardée en adoptant dès aujourd’hui un autre rythme de vie, faire de l’exercice physique, éviter le tabac, l’alcool, les drogues et s’alimenter sainement semblent être un premier pas vers une bonne santé durable.