Le Nordic Walking

La marche nordique trouve son origine en Finlande où elle s’est développée jusqu’à devenir un sport favorisé pour toutes les personnes de tous âges et de tout niveau. L’avantage de ce sport, c’est qu’il convient à toutes les conditions physiques.

En effet, contrairement au jogging, le fait d’utiliser les bâtons de ski d’un matériau léger (aluminium) pour la marche favorise le mouvement des bras en même temps que les jambes, dans un parfait équilibre. Ce sport de plein air nous oblige à renouer avec la nature et le plaisir des sens.

Si vous souffrez d’équilibre ou si la marche est éprouvante à cause de votre dos, la marche nordique vous permet de corriger vos mauvaises postures. Le fait de tenir les bâtons en marchant permet de maintenir les épaules équilibrées dans le mouvement des bras tout en ne laissant pas le dos se courber en avant. Un léger appui pour vous permettre d’avancer facilite ce maintien du corps toujours élancé.

Comme n’importe quel programme sportif, il convient de se préparer à la marche par une petite séance d’échauffement. Vous pouvez vous tenir debout par exemple, les bras le long du corps, puis respirer profondément à un rythme régulier. Ensuite, vous levez les épaules puis faites des cercles en partant vers l’avant, tranquillement, sans rien brusquer. Vous pouvez faire cet exercice une autre fois en faisant les arcs de cercle vers l’arrière. Ensuite, vous pouvez faire des mouvements avec votre tête, mais en douceur et sans forcer. En commençant par un grand oui, puis un grand non pour finir par un cercle entier.

Enfin, vous pouvez terminer par des mouvements de jambes, comme lever la jambe droite en pliant le genou légèrement et en faisant des arcs de cercle avec votre pied. Faites le mouvement plusieurs fois pour bien travailler l’échauffement de votre cheville. Puis faites la même chose avec l’autre jambe et l’autre pied.

Quand vous vous êtes bien échauffé, vous pouvez entreprendre votre marche en plein air avec vos bâtons de ski. Vous allez sentir le plaisir de cette marche et la facilité avec laquelle il vous aura été donné de parcourir parfois plusieurs kilomètres sans grande fatigue.

Quand vous approchez de la fin de votre marche nordique, pensez à la phase de récupération. Ralentissez la vitesse, marchez plus lentement jusqu’à vous arrêter complètement. Enfin, n’hésitez pas à faire une petite séance d’étirement. Elle est toujours profitable pour les muscles et les articulations.

La marche nordique est réputée pour réduire la pression sur les genoux. Le cou, le dos et les épaules sont moins tendus et mieux accompagnés par le mouvement des bras. Enfin, rien ne vaut une bonne marche en plein air.